Présentation de la Calédonienne de Services Publics (CSP)

Depuis 1988 et après divers remaniements, la CSP (Calédonienne de services publics), aujourd’hui CSP Fidélio, traite quelque 200 000 tonnes de déchets par an. À travers l’Installation de stockage de déchets de Gadji (ISD), elle gère un outil de développement durable au service des administrés et des entreprises, tout en respectant par des choix techniques adaptés, les normes environnementales. Mais d’autres grands projets sont en cours…

L’histoire de la CSP

La CSP a été créée en 1988, d’abord affiliée au groupe Onyx, devenu ensuite Véolia Propreté, en réponse à un appel d’offres lancé par la mairie de Nouméa pour gérer le traitement des déchets de la ville.

La CSP s’est ensuite développée sur le territoire. En 2000, elle travaille en collaboration avec la ville de Nouméa afin de proposer un nouveau site adapté. C’est une installation de stockage de déchets, sur le site de Gadji à Païta, qui sera choisie lors de la signature du contrat en 2005. Ce choix a permis de limiter le coût du traitement des déchets ménagers à des prix encore aujourd’hui inférieurs aux tarifs constatés en Europe pour le même type de traitement.

Ce contrat, dans une volonté d’intercommunalité, intégrera rapidement les communes du Grand Nouméa par la création du Syndicat intercommunal à vocation unique (SIVU), aujourd’hui Syndicat intercommunal du Grand Nouméa (SIGN). Il prévoit alors :

– La mise en exploitation de Gadji et la réhabilitation de la décharge de Païta
– La réhabilitation du dépotoir et l’ouverture d’un quai d’apport volontaire et d’un centre de transfert à Ducos
– La réhabilitation et l’ouverture d’un quai d’apport volontaire au Mont-Dore
– Enfin la mise en place d’une plateforme de compostage de déchets verts, pour laquelle des études sont encore en cours afin d’y inclure le traitement des boues de station d’épuration.

.

.

.

.

La Calédonienne de Services Publics emploie à ce jour 66 personnes dans le domaine du traitement et de la valorisation des déchets ménagers et assimilés

LA CSP DEVIENT FIDÉLIO-CSP

En 2010, Véolia Propreté décide de se désengager de la Calédonie. L’ensemble des activités de la CSP sont alors dispatchées, cédées ou arrêtées. Un des points forts de cette réorganisation a été le replacement de l’ensemble des salariés de la CSP auprès des repreneurs. Le groupe Fidélio a ainsi repris l’activité de traitement de déchets et son contrat avec le SIGN qui se terminera en 2037.

_NCP3480 FIDELIO-CSP AUJOURD’HUI

Aujourd’hui la CSP Fidélio exploite l’ISD de Gadji, comme maillon final indispensable au traitement des déchets ménagers ou assimilés (déchets non dangereux des ménages ou provenant des entreprises industrielles, des artisans, commerçants, écoles, services publics, hôpitaux, services tertiaires et collectés dans les mêmes conditions).

Ces déchets aboutissent à cette installation par diverses voies d’acheminement qui peuvent être : l’apport direct sur le site, via les quais d’apport volontaire, le centre de transfert ou la collecte en porte-à-porte. À l’entrée de ce site tous les déchets sont contrôlés et pesés. Ils sont ensuite vidés dans des unités de stockage permettant de garantir une étanchéité à long terme, à l’intérieur desquelles ils sont compactés. L’ensemble des sites sont des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), suivies par l’inspection des installations classées qui veille au respect des normes environnementales en vigueur.

Le site de Gadji dispose enfin d’une unité permettant la valorisation des pneus par broyage pour utilisation in situ lors des travaux sur site ou pour lesquels d’autres applications sont en projet. Forte de son expérience, son idée principale est désormais de maximiser la durée de vie de l’ISD, grâce à une politique volontariste de recyclage, et en y intégrant les procédés de traitement et de valorisation adaptés, dans des conditions environnementales sécurisées et à des coûts économiquement acceptables.